Les usagers de la route, quel que soit leur moyen de déplacement, sont appelés à partager la route en toute intelligence. La conduite d'un véhicule à moteur, surtout ceux à deux roues, n’est pas sans danger. Les motocyclistes doivent se familiariser avec toutes les règles de la sécurité routière. Il y a notamment des règles spécifiques à la conduite de scooter.

Avoir un équipement adapté et bien se conduire

Un équipement spécial est obligatoire pour les conducteurs d'engins à deux roues. Pour une conduite sécurisée, il est obligatoire pour le conducteur de porter un casque et des gants certifiés. Si vous vous déplacez fréquemment avec votre scooter, suivez ce lien pour avoir tous les détails utiles au sujet du casque que vous devez porter. Le conducteur d’un engin à deux roues partage la route avec d’autres usagers moins vulnérables. Il doit donc savoir se comporter en conséquence. L’idéal est de se concentrer sur sa conduite autant que possible. Pas d’alcool, ni de drogue ou aucune substance qui provoquerait une baisse de vigilance. Évitez également de conduire quand vous êtes fatigué(e). Il est important d’éviter de manipuler son téléphone en conduisant.

Assurez-vous que les autres usagers vous voient !

La conduite est généralement plus risquée pour les conducteurs d'engins à deux roues, que pour les autres usagers. Certaines situations aggravent ce risque. Il s’agit notamment des situations dans lesquelles le motocycliste est hors du champ de vision des autres usagers. Un bon motocycliste doit donc tenir compte de ce risque. S’il ne peut pas éviter de ne pas être vu, il doit alors anticiper le fait de ne pas être vu, en redoublant de vigilance et en réduisant sa vitesse. Il convient de noter aussi qu’un sol mouillé est un risque supplémentaire. Il faut réduire sa vitesse, et éviter les changements brusques de vitesse.